Un avis sur le projet, une question à adresser aux porteurs du projet ? Vous pouvez de nouveau déposer votre contribution en ligne !

Dans le cadre de la concertation continue autour du projet PARKES, les porteurs de projet SUEZ RV France, SK Geo Centric et Loop Industries ont souhaité rouvrir le dialogue avec le public via le site internet de la concertation.

Depuis le début du mois d’avril, la rubrique participative a ainsi été réactivée pour permettre au public de déposer un avis sur le projet, ou d’adresser une question aux porteurs du projet. Une réponse sera apportée à chaque question posée, mise en ligne sur le site internet et consultable par tous.

L’objectif est de permettre à toute personne intéressée de s’informer et s’exprimer sur le projet et ses avancées, en amont de l’enquête publique qui aura lieu en fin d’année 2024.

L’ensemble des contributions déposées lors de la concertation préalable restent disponibles, dans l’onglet La concertation 2023.

  • Pour être informés de l’avancée du projet, vous pouvez également laisser vos coordonnées sur le formulaire contact ouvert à cette intention.

Avec le prochain règlement européen sur les emballages, l’Union Européenne fixe de nouveaux objectifs de recyclage du plastique

Le 5 mars dernier, l’Union européenne a conclu un accord visant à mettre en œuvre un ensemble de mesures destinées à réduire la consommation de plastique sur le continent, notamment dans le secteur de la restauration. Ce texte, qui doit encore être approuvé formellement par le Parlement européen et le Conseil sera intégré au « Pacte vert », centré sur le verdissement des emballages

Parmi les principales ambitions du texte, l’objectif de réduire de 5% d’ici 2030, de 10% en 2035 et de 15% en 2040 le volume des déchets d’emballages des 27 pays membres, par rapport au volume de 2018.

Concernant plus spécifiquement le recyclage, l’Union Européenne a pris l’engagement significatif de rendre tous les emballages recyclables d’ici 2030, et de les recycler systématiquement d’ici 2035. Pour atteindre cet objectif, et en soutien à l’investissement dans les filières de recyclage, 90% des matériaux d’emballages devront être collectés séparément d’ici 2029. 

Le texte fixe également l’obligation d’incorporer 30% de plastique recyclé dans les emballages en plastique PET et dans les bouteilles de boissons (65% en 2040), et 10% dans les autres emballages plastiques.

D’autres mesures notables ont été retenues, qui devraient encourager le réemploi, la réutilisation et le recyclage des déchets de l’Union européenne :

  • L’interdiction des contenants plastiques à usage unique dans la restauration d’ici le 1e janvier 2030, pour les aliments et boissons consommés sur place, qui vient étendre à l’ensemble des pays européens une disposition déjà en vigueur en France ;
  • L’obligation d’établir un système de consigne pour les bouteilles et canettes métalliques d’ici 2029, au sein des pays dont le taux de collecte n’atteint pas 80% ;
  • L’interdiction dès 2026 d’ajout de composants chimiques PFAS dans les emballages alimentaires.

Une concertation continue autour du projet PARKES, sous l’égide de la Commission nationale du débat public

A l’issue de la concertation préalable organisée autour du projet PARKES à l’automne 2023, et conformément aux engagements qui ont été pris par les porteurs du projet (cf. bilan des maîtres d’ouvrage), ces derniers annoncent la poursuite du dialogue avec le territoire par la mise en place d’une concertation continue jusqu’à l’ouverture de l’enquête publique.

Cette concertation continue se tiendra sous l’égide de la Commission nationale du débat public (CNDP) et sera accompagnée par Madame Valérie TROMMETTER, précédemment garante de la concertation préalable aux côtés de Monsieur Luc MARTIN.

Dans le cadre de cette concertation continue, le présent site internet présentera les avancées du projet (à retrouver dans la rubrique Actualités) afin que le public puisse être informé en continu des étapes franchies depuis la fin de la concertation.

Afin de donner de nouveau la parole au public, la rubrique participative sera prochainement rouverte. Elle permettra à toute personne qui le souhaite de déposer un avis ou une question en ligne aux porteurs du projet, qui y répondront sur le site.

Thierry DORMOIS, chef de projet : « Avec le lancement de cette concertation continue, c’est une nouvelle étape de dialogue avec le territoire qui s’ouvre pour le projet PARKES. Comme nous nous y étions engagés, nous tenons à poursuivre les échanges constructifs initiés lors de la concertation préalable, avec les habitants et l’ensemble des acteurs du territoire. » 

  • Vous souhaitez être informés de l’avancée du projet ? Inscrivez-vous dès à présent sur le formulaire contact pour laisser vos coordonnées !

Un nouveau calendrier du projet, un objectif de mise en service maintenu pour 2027

Par rapport au calendrier prévisionnel annoncé en début de concertation, et compte-tenu de l’avancée des études en cours, PARKES vise aujourd’hui un dépôt de la demande d’autorisation environnementale pour le mois de mars/avril 2024.

Avec ce nouveau calendrier, présenté ci-dessous, la mise en service des installations est toujours prévue dans le courant de l’année 2027 :

Une présentation du projet PARKES au parlement allemand du Land de Sarre

A l’invitation des élus allemands de la Sarre, les représentants des sociétés SUEZ RV France et SK Geo Centric ont présenté, le 9 février dernier, le projet PARKES de Saint-Avold à la commission environnementale du parlement du Land.

L’occasion, pour les porteurs du projet, de présenter aux élus allemands le fonctionnement des futures installations PARKES, la technologie de recyclage par dépolymérisation qui sera utilisée et plus largement le rôle du projet dans le recyclage du plastique PET sur le territoire. Cette réunion a également permis d’aborder les retombées du projet et d’échanger sur les principaux enjeux environnementaux identifiés.

Les porteurs du projet se félicitent de l’intérêt porté par les élus allemands au projet PARKES et de la qualité des échanges avec les participants.

Cette rencontre s’inscrit dans la démarche de dialogue avec la population allemande, initiée lors de la concertation préalable et amenée à se poursuivre tout au long de l’avancée du projet. Au-delà du département de la Moselle, c’est bien l’adhésion de l’ensemble du territoire transfrontalier situé autour du site qui permettra la réussite du projet.

D’autres réunions de présentation devraient ainsi se tenir dans les prochaines semaines avec les communes allemandes situées à proximité du site, au premier rang desquelles la commune de Völklingen.

PARKES rend son bilan sur la concertation

A l’issue de la concertation préalable organisée à l’automne 2023 autour du projet PARKES de Saint-Avold et L’Hôpital, et en réponse au bilan des garants de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) remis le 6 décembre 2023, les porteurs de projet ont remis cette semaine leur bilan de la concertation.

A l’occasion de la remise de ce bilan, les sociétés SUEZ RV France, Loop Industries et SK Geo Centric souhaitent confirmer la poursuite du projet PARKES en vue de la mise en service des installations à horizon 2027, en travaillant en étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs du territoire, au premier rang desquels les élus et les collectivités locales.

Les porteurs de projet se félicitent des bonnes conditions dans lesquelles s’est déroulée cette concertation, qui a favorisé le dialogue et les échanges entre les participants et a permis d’ouvrir le débat sur l’ensemble des enjeux liés au projet. Ils soulignent également l’accueil très positif qui a été réservé au projet de la part du territoire.

PARKES souhaite aujourd’hui poursuivre cette démarche d’information et de dialogue avec les habitants et les acteurs du territoire dans les mois à venir, tout au long de l’avancée du projet et jusqu’à l’enquête publique prévue pour la fin de l’année 2024.

Plus largement, PARKES a formalisé dans son bilan un certain nombre d’engagements pour prendre en compte les avis et propositions exprimés lors de la concertation, parmi lesquels :

  • Poursuivre la réflexion sur l’approvisionnement en ferroviaire des futures unités, en étudiant la faisabilité technique et économique du raccordement ;
  • Travailler avec les services de l’État et les associations environnementales à l’élaboration d’un « corridor écologique » sur le site, comme zone de préservation de la biodiversité ;
  • Animer la synergie autour de l’emploi, la formation et l’attractivité du territoire afin de favoriser le recrutement local des futurs 200 salariés du projet.

Les porteurs du projet remercie chaleureusement l’ensemble des participants à la concertation pour la qualité des échanges !